Actualités

Comment partager sa passion de geek avec son bébé ?

Depuis que ma fille est née il y a presque un peu plus d’un an, je n’ai qu’une seule idée en tête : Quand pourrai-je lui faire découvrir “Star Wars” ? Ce n’est pas un secret, je suis la geek de la famille, amoureuse de la science-fiction, de la fantasy, des super-héros, des jeux vidéo et d’autres intérêts dits “geeks”. Maintenant que ma fille grandit, j’ai hâte que nous puissions profiter ensemble de ces passions geeks. Jusqu’à maintenant, je me suis contentée de lui acheter des vêtements geek sur le site de bébé geek. J’ai pu satisfaire ma soif de partager ma passion avec ma fille en lui trouvant des jouets, des pyjamas ainsi que des body geek. J’en ai d’ailleurs profité au passage pour me prendre quelques figurines !

Figurine Geek

Mais mon impatience de lui mettre un sabre laser dans la main et de lui expliquer le code Jedi a cependant été retardée par de nombreuses personnes qui m’ont dit que ce n’était pas encore le bon moment. Alors, sera le bon moment ?

C’est une question que partagent de nombreux parents fiers d’être geeks. De nombreux livres peuvent vous dire quand les enfants devraient marcher et parler, mais qu’en est-il des questions importantes telles que : Quand doivent-ils être capables de soulever leur propre sabre laser ? Les bandes dessinées sont-elles un bon livre de chevet pour un enfant ? Et s’ils ne maîtrisent pas le jargon de “Dr. Who” à la fin de l’école primaire, faut-il s’inquiéter ?

J’ai donc décidé de demander l’avis d’un expert, Ken Denmead, rédacteur et éditeur du blog GeekDad, qui m’a répondu en plaisantant que le moment de faire découvrir “Star Wars” à mon petit bébé geek était le lendemain de sa naissance. 🤣

“Cela fait partie de votre culture et de votre culture familiale, c’est un élément naturel de votre vie quotidienne”, a déclaré Denmead.

Denmead a ajouté que des événements comme le visionnage de “Star Wars” seront des pierres de touche culturelles dans leur vie et qu’il s’agit pour les parents, ou les oncles et tantes, de voir ce que l’enfant peut supporter sur le plan du développement avant de lui faire découvrir quelque chose. Il n’y a aucune raison pour que je ne présente pas les abécédaires “Star Wars” à ma fille dès maintenant, mais Denmead a déclaré qu’il ne fallait pas en faire trop.

“Chaque enfant est différent. J’ai l’impression que vous devez vraiment prêter attention à votre enfant, l’écouter et dialoguer avec lui, il n’y a pas de véritable calendrier pour ces choses”.

Les fils de Denmead, qui ont maintenant 12 et 14 ans, ont résisté à l’apprentissage du jeu de rôle “Donjons et Dragons” lorsque Denmead le leur a présenté à un plus jeune âge. Au lieu d’insister, il a abandonné le sujet et laissé ses livres de règles dans la maison.

Un jour, mon fils aîné est venu me voir [avec le livre de règles de Donjons et Dragons] et m’a dit : “Ça a l’air vraiment cool. Qu’est-ce que c’est ? C’est la façon parfaite de procéder, les laisser découvrir par eux-mêmes”, a déclaré Denmead.

Si l’on considère que je n’ai acheté à ma fille qu’une seule grenouillère “Star Wars” jusqu’à présent, je semble être sur la bonne voie pour ne pas insister. Bon d’accord j’ai aussi cracké sur un doudou bébé Kyubi mais elle l’adore !

Doudou Bebe Geek

Lorsque je parlerai de mes centres d’intérêt ou qu’il me rendra visite et sera curieux de voir ma collection “Dragon Ball”, je serai prêt à répondre à ses questions. Peut-être qu’un jour, nous nous extasierons ensemble sur mes collections. Mais cela nous amène à un autre problème.

Que faire si un enfant partage votre passion pour les geeks ? L’une des principales préoccupations des parents à l’esprit geek est l’intimidation.

“Beaucoup de gens disent qu’on est fier d’être un geek, un nerd, mais comment en est-on arrivé là ? Dans certains cas, ce n’est pas une belle histoire. Nous avons été victimes d’intimidation, d’ostracisme, de solitude”, a déclaré Rutherford.

Mme Rutherford est co-animatrice du Google Hangout #parent de Geek, où la discussion sur le harcèlement a suscité un grand intérêt.

Elle a ses propres préoccupations avec sa fille de 3 ans, Vivienne, qui commence à partager l’amour de sa mère pour la culture japonaise. Comme sa mère écoute de la J-pop (musique pop japonaise), Vivienne en profite et chante avec elle en japonais. Son premier film était “Totoro” de Hayao Miyazaki. Ce n’est pas exactement le film de princesse de Disney que la plupart de ses camarades de classe connaissent.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer