15 faits impressionnants sur l’Illinois

Surnommé « The Land of Lincoln » et « The Prairie State », l’Illinois était le 21st à rejoindre les États-Unis d’Amérique le 3 décembre 1818.

Il a une population de 12 419 000 personnes, ce qui en fait le sixième État le plus peuplé.

L’Illinois est bordé par les États de l’Iowa, du Michigan, du Kentucky, du Missouri, du Wisconsin et de l’Indiana.

Avec un total de 57 914 milles carrés (149 997 kilomètres carrés) de terre et d’eau, c’est le 25e plus grand état.

La capitale de l’Illinois est Springfield, juste au sud du centre de l’État.

C’est assez de faits rapides sur l’État des Prairies pour l’instant, cependant; nous sommes ici pour apprendre des faits réels !

Le nom de l’Illinois dérive d’un mot qui signifie « il parle de manière régulière ».

Un signe de bienvenue de l'Illinois

Les premiers missionnaires catholiques français de la région de l’Illinois ont pris contact et communiqué avec les Amérindiens de l’Illinois, et ce sont ces personnes qui ont donné le nom à l’État.

Bien sûr, ce n’est pas si simple, cependant.

Le nom Illinois est la façon dont les missionnaires français ont interprété le verbe Miami-Illinois « Ilinwek », qui se traduit par « il parle de manière régulière », qui était utilisé par les tribus voisines pour décrire le peuple de l’Illinois.

Il est intéressant de noter que les habitants de l’Illinois s’appelaient « Inoka », que les missionnaires ont même enregistrés, mais qu’ils ont manifestement ignorés.

La région de l’Illinois est habitée depuis des milliers d’années.

Une terre verdoyante et une rivière scintillante

La région de l’Illinois avait vu de nombreuses tribus s’élever et s’effondrer bien avant que les Européens n’aient entendu parler des Amériques pour la première fois.

L’un des sites les plus anciens enregistrés est le site de Koster, qui se trouve près du fleuve Mississippi à la limite ouest de l’Illinois.

Fouillées dans les années 70, des preuves ont été trouvées qui prouvaient une habitation humaine constante pendant plus de 9000 ans, remontant à au moins 7500 avant JC.

Un site encore plus important est Cahokia, la plus grande chefferie de la culture précolombienne du Mississippi, habitée depuis au moins 600 av.e Siècle après JC.

Les premiers explorateurs européens à se rendre en Illinois étaient français.

Jacques Marquette sur un bateau

Les missionnaires et explorateurs français Jacques Marquette et Louis Jolliet ont été les premiers Européens à se frayer un chemin dans l’Illinois d’aujourd’hui lorsqu’ils ont descendu la rivière Illinois en 1673.

Il ne fallut pas longtemps à Marquette pour établir une mission au Grand Village de l’Illinois, un village commerçant du peuple de l’Illinois.

L’Illinois a changé de mains à plusieurs reprises avant de devenir un territoire américain.

Le fleuve Mississippi

Au fil du temps, de plus en plus de Français traversent le Canada et descendent le Mississippi, s’installant dans une grande partie de la région.

Les régions habitées de l’Illinois sont devenues une partie de la Nouvelle-France, puis de La Louisiane, mais ont finalement été remises aux Britanniques en 1763 après la défaite de la France à la fin de la guerre de Sept Ans.

Ce n’est qu’en 1783 que les terres sont devenues la propriété des États-Unis en tant que partie du Territoire du Nord-Ouest.

Chicago est la plus grande de l’Illinois depuis 1857, et ce n’est pas une mince affaire.

Horizon de Chicago

La ville de Chicago a été fondée sur les rives du lac Michigan le 12 août 1833.

Elle a commencé comme une ville relativement insignifiante, mais a été rapidement reconnue pour son emplacement crucial, qui reliait l’ouest et l’est des États-Unis.

En 1848, le Galena and Chicago Union Railroad et le canal de l’Illinois et du Michigan ont été construits, ce qui a cimenté l’importance géographique de Chicago.

À partir de 1848, tous les transports entre le fleuve Mississippi et les Grands Lacs devaient passer par Chicago.

Comme on peut s’y attendre d’une ville aussi bien placée, la population a explosé, et elle n’a pratiquement cessé de croître depuis !

La population de Chicago est passée de 200 à 90 000 habitants en seulement 24 ans.

Vue du ciel du centre-ville densément peuplé de Chicago

Lorsque la ville de Chicago a été fondée en 1833, la population était de 200.

En 1837, la ville a été incorporée à la ville de Chicago avec une population de 4 000 habitants, et elle a joui du titre de « ville à la croissance la plus rapide au monde » pendant plusieurs décennies.

À peine 20 ans plus tard, en 1857, la population de la ville est passée de 4 000 à plus de 90 000 citoyens.

Le fondateur des saints des derniers jours a été tué dans l’Illinois.

L'église et le quartier de Nauvoo

La ville idyllique mais oubliée de la taille d’une ville appelée Nauvoo se trouve au détour du fleuve Mississippi, près de la jonction de l’Illinois, de l’Iowa et du Kansas.

Fondée en 1827, la région de Nauvoo s’appelait à l’origine Quashquema en l’honneur du chef amérindien local.

En 1839, Joseph Smith, chef et fondateur des saints des derniers jours, échappa à la persécution avec ses disciples à Nauvoo.

En 1839, les saints des derniers jours nouvellement arrivés achetèrent la ville, la transformant en une ville prospère de 12 000 habitants, soit l’équivalent de Chicago à l’époque.

Les temps étaient difficiles pour les saints des derniers jours, avec une opposition violente de la part des voisins qui s’opposaient à leurs croyances et à leur mode de vie et des membres ex-communiés de la communauté.

Le conflit a atteint son paroxysme lorsque Joseph Smith et son frère ont été arrêtés à Carthage, dans l’Illinois, pour avoir détruit une presse à imprimer utilisée pour diffamer leur église.

Au lieu d’être jugés, les frères ont été attaqués par une foule armée et tués.

L’ex-ville mormone de Nauvoo est devenue une société socialiste utopique.

Le bâtiment Nauvoo la nuit

En 1844, les saints des derniers jours furent pratiquement expulsés de la région après la mort de Joseph Smith, laissant la ville presque vide.

Il se trouve qu’à la même époque, un philosophe français du nom d’Étienne Cabet cherchait le lieu idéal pour fonder Icaria, une commune utopique aux valeurs socialistes.

Après l’échec des tentatives de Cabet et des Icariens au Texas, ils achetèrent des terres à Nauvoo et fondèrent une colonie en 1849.

La colonie a été de courte durée, cependant. Dès le début, il a été semé de problèmes, le plus important d’entre eux étant le manque d’argent pour acheter l’équipement nécessaire à l’établissement d’un règlement approprié.

À son apogée, Icaria comptait environ 500 personnes, mais en 1856, elle fut dissoute après la mort de Cabet.

Plus de 250 000 hommes de l’Illinois ont servi dans la guerre de Sécession.

Vue d'artiste de la guerre civile américaine

Il n’y avait que trois États qui surpassaient l’Illinois en combattants – New York, Pennsylvanie, Ohio.

Parmi les troupes que l’Illinois a rassemblées pour la guerre, il y avait 150 régiments d’infanterie, dix-sept régiments de cavalerie et deux régiments d’artillerie légère.

L’Illinois n’a pas seulement contribué des troupes à l’effort de guerre, cependant.

La ville du Caire, située dans le sud de l’État, était stratégiquement importante et servait à la fois à l’entraînement de l’armée de l’Union et à une base de ravitaillement.

Près d’un tiers de Chicago a été incendié en 1871.

Une impression d'artiste du grand incendie de Chicago avec de nombreux bâtiments en feu

Il est devenu connu sous le nom de Grand Incendie de Chicago, et il a brûlé férocement du dimanche 8 octobre au 10 octobre 1871.

Une immense bande de la ville mesurant 4 miles de long (6,4 km) et 1 mile (1,6 km) de large a été laissée en ruines.

Environ 300 personnes ont perdu la vie dans l’incendie et plus de 100 000 personnes se sont retrouvées sans abri.

La légende dit que le feu a été allumé dans une grange appartenant à la famille O’Leary lorsque leur vache a renversé une lanterne, mettant le feu à la grange.

À l’époque, le matériau le plus courant pour les bâtiments était le bois, et ce qui aurait autrement été un petit incendie globalement insignifiant a détruit un tiers de Chicago.

Le gratte-ciel au monde a été construit à Chicago en 1885.

De nombreux gratte-ciel à Chicago

Après que la fumée et les décombres du grand incendie de Chicago se soient dissipées, il a été découvert que les voies ferrées et autres constructions en pierre ou en acier étaient restées indemnes.

De nouveaux codes et réglementations du bâtiment ont été mis en place et Chicago a été reconstruite en utilisant de la pierre et de l’acier plutôt que du bois.

Au cours de cette période de renouveau, le premier gratte-ciel du monde a été construit.

Il était fait d’un squelette en acier et s’élevait à dix étages.

Il mesurait à l’origine 42,1 m de haut lors de sa construction en 1885, mais en 1891, deux étages ont été ajoutés, portant la hauteur du gratte-ciel à 54,9 m !

27 millions de visiteurs sont descendus à Chicago en 1893 pour visiter l’Exposition universelle de Colombie.

Une photo en noir et blanc de l'Exposition universelle de Colombie

L’Exposition universelle colombienne de 1893 était une exposition universelle qui n’a pas vu grand-chose à laquelle se comparer depuis.

Il a eu lieu pour de nombreuses raisons : pour célébrer les 400 ans de l’exploration des Amériques par Colomb, célébrer la renaissance de Chicago de ses cendres et présenter de nombreuses nouvelles inventions merveilleuses.

L’invention la plus remarquable présentée à la foire était la première grande roue au monde.

La roue elle-même mesurait 76,2 m de diamètre et comptait 36 ​​voitures, chacune pouvant transporter 40 personnes !

L’Illinois était à l’avant-garde de l’ère .

Dessin du programme nucléaire de Chicago avec des hommes travaillant au laboratoire

L’Université de Chicago était l’une des nombreuses universités impliquées dans le projet Manhattan, responsable du développement des premières armes nucléaires.

L’Université de Chicago était responsable de la création de la première réaction nucléaire soutenue en 1942, et en 1957, un laboratoire près de Chicago a activé le premier générateur d’énergie nucléaire expérimental.

L’Illinois a également abrité le plus grand accélérateur de particules au monde pendant 40 ans.

Il a été construit dans une base nationale de recherche nucléaire en 1967 près de la ville de Batavia.

Springfield, Illinois, n’est pas le Springfield des Simpsons.

Le bâtiment du Capitole de l'État de l'Illinois à Springfield

En parlant de centrales nucléaires, cela vaut la peine de vous laisser tomber maintenant.

Non, la capitale de l’État de l’Illinois n’est pas la ville natale des Simpsons basée sur Matt Groening.

Matt a en fait déclaré cela comme un fait en 2012, déclarant qu’il avait choisi le nom Springfield car de nombreuses villes et villages aux États-Unis portent ce nom.

Il pensait que ce serait bien que tout le monde se demande si c’était sur leur ville natale qu’il s’était basé.

Le point culminant de tout l’Illinois est à moins d’un quart de mile de haut.

Charles Mound le point culminant de l'état entouré de champs verdoyants

L’Illinois est un état assez plat. Vraiment, c’est l’un des plus plats des États-Unis, avec son point culminant à seulement 1 235 pieds (376 m) de haut.

Ce point est connu sous le nom de Charles Mound et ne peut être visité que quelques fois par an.

Non, ce n’est pas une zone officiellement protégée ou quoi que ce soit – c’est juste en haut de l’allée de quelqu’un !

Étant un État du Midwest, l’Illinois était assez difficile sur les bords au cours de ses années de formation.

S’il n’y avait pas eu l’établissement de Chicago sur la route commerciale des Grands Lacs au fleuve Mississippi, l’Illinois aurait été un état complètement différent !

Laisser un commentaire