12 événements historiques sombres inconnus de beaucoup de gens

Il n’est pas possible de connaître pleinement l’histoire de la civilisation. Nous avons toujours appris à connaître les parties extraites de celui-ci. Nous avons compilé une liste d’événements sombres qui sont bizarres et incroyables. Voici quelques-uns des événements historiques sombres que de ne connaissent pas.

Sommaire

1. Située dans les années 1800 à Laem Sing Beach, en Thaïlande, «Khuk Khi Kai», la prison destinée à punir les rebelles de Chanthaburi, rendait la vie des prisonniers misérable car elle avait un «toit poreux». La cellule de cinq mètres sur cinq était composée de prisonniers qui avaient l’habitude de prendre une douche de crottes de poulet 24 heures par jour.

Khuk Khi Kai
Khuk Khi Kai

Pour nommer les événements sombres de l’histoire, «Khuk Khi Kai» apparaît comme l’un des épisodes les plus notoires. Il y a une prison en Thaïlande appelée «Khuk Khi Kai», ce qui signifie «prison pour les oiseaux». Il est connu pour le genre de punition jamais vu auparavant par les autorités.

Le toit ouvert de la prison était recouvert d’un filet sur lequel se trouvait un élevage de poulets. Les prisonniers ont dû subir une pluie incessante de crottes d’oiseaux avant d’être libérés.

On dit qu’un oiseau qui fait caca sur une personne ou ses effets personnels est un signe de chance. Mais les prisonniers de Khuk Khi Kai seraient fortement en désaccord avec cette idée. La raison étant que le nom notoire de la prison peut être littéralement traduit par «toit poreux».

Situé à Laem Sing Beach, en Thaïlande, il a été construit pour empêcher les rebelles de Chanthaburi, qui se sont opposés à l’occupation française. À l’intérieur des murs solides, la seule fenêtre était un toit en filet abritant des centaines de poulets.

L’odeur constante des poulets et la mousson de merde sans fin ont fait de cette petite prison de cinq mètres sur cinq un véritable enfer sur terre. (la source)

2. Kalavryta, une petite en grec, a fait face à la rage du parti nazi alors que les rebelles de la ville capturaient 78 soldats. En conséquence, pendant la Seconde Guerre mondiale, le 13 décembre 1943, toute la ville a été incendiée par la 117e division Jäger tuant 438 hommes, la qualifiant ainsi de l’un des événements les plus sombres de l’histoire.

Mémorial à Kalavryta
Mémorial à Kalavryta. Crédits image: Pit Stock / Shutterstock.com

Le massacre de Kalavryta, l’un des événements les plus sombres de l’histoire, est un exemple de l’holocauste barbare dirigé par Hitler et son parti nazi. Kalavryta était une petite ville rebelle grecque qui tomba sous la rage de l’armée allemande.

Et pour cela, ils ont failli disparaître. Presque tous les hommes et la plupart des femmes ont été tués. L’holocauste dévastateur qui a tué des millions de personnes dans toute l’Europe n’a pas épargné une petite ville de Grèce. La cruauté des nazis, leur barbarie, ne peuvent être imaginées qu’à partir d’incidents comme celui-ci.

C’était en 1943 lorsque les rebelles grecs avaient capturé 78 soldats nazis, déclenchant la rage de la 117e division Jäger de l’armée allemande. Le général Karl von Le Suire a ordonné la vengeance la plus sévère sur les rebelles lorsque ces soldats ont été exécutés.

L’armée allemande est entrée à Kalavryta le 9 décembre, et le 13, elle a incendié toute la ville et tué les 438 hommes. L’incendie a également tué un grand nombre de femmes et d’enfants, laissant la ville au bord de l’extinction.

Seuls 13 hommes ont survécu en étant enterrés sous les cadavres, et quelques enfants et femmes ont survécu lorsqu’un soldat autrichien les a aidés à fuir les lieux. (la source)

3. Une fuite de gaz dans le sous-sol de l’école locale déclenchée par une mauvaise gestion à New London en 1937 a provoqué une énorme explosion tuant 300 enfants et enseignants. Adolf Hitler a exprimé son chagrin face à cette situation par télégramme.

Explosion de la nouvelle école de Londres
Explosion de la nouvelle école de Londres. Crédits image: New London Museum / Aoghs.org

L’explosion de la New London School de 1937 au Texas est toujours la troisième catastrophe la plus terrible de l’histoire du Texas. Plus de 300 personnes ont perdu la vie ce jour-là avec des centaines de blessés marquant l’incident comme l’un des événements les plus sombres de l’histoire. En raison de la mauvaise gestion d’une énorme quantité de gaz naturel, la tragédie ne reflète que la négligence des autorités.

Ironiquement, Adolf Hitler a envoyé ses sympathies aux habitants de New London. La New London School of Texas a été le lieu d’une terrible explosion qui a eu lieu en 1937. Bien que la plupart des États aient été fortement touchés par la Grande Dépression, le Texas a pu rester à flot en raison de sa récente découverte de puits de pétrole. C’était un bonheur qui s’est vite avéré être une malédiction car le pétrole est livré avec une énorme quantité de gaz naturel.

Ignorant les procédures de sécurité, la région a préféré économiser de l’argent et utiliser des précautions loin d’être idéales. Même le bâtiment de l’école a été construit en ignorant le plan architectural d’origine.

Dans de telles conditions, à une époque où plus de 500 élèves et enseignants se trouvaient à l’intérieur des locaux de l’école, une étincelle présumée d’un standard a provoqué l’explosion massive.

On dit que le toit a volé hors de la structure et est retombé en écrasant les murs. Il était impossible de déterminer le nombre exact de décès, mais le nombre n’est pas inférieur à 300. (la source)

4. Deux cent trente-cinq personnes dont une majorité d’élèves ont fait face à une mort subite le 12 janvier 1888 lorsqu’une tempête sans précédent dans l’Arctique a frappé le Montana, le Dakota du Nord et le Texas et a abaissé la température d’environ 40 degrés sous le point de congélation tout d’un coup. Les enfants rentrant de chez eux et les adultes travaillant dans les fermes ont été la majorité des victimes.

Tempête arctique
Tempête arctique. Image utilisée à des fins de représentation uniquement.

Près de 235 personnes, y compris des écoliers, ont perdu la vie dans une tempête de neige sans précédent qui a frappé les plaines du nord-ouest des États-Unis. C’était le matin d’hiver du 12 janvier 1888, et la température était exceptionnellement chaude juste avant que le blizzard cauchemardesque ne prenne le dessus.

L’air arctique de la tempête a entraîné des vents et de la neige extrêmement violents et a brisé les plaines du Montana, du Dakota du Nord et du Texas. La température est tombée brusquement d’environ 40 degrés en dessous du point de congélation. La chute soudaine a conduit à plusieurs cas de gelures, de blessures graves et de décès. La plupart des victimes seraient des enfants rentrant à la maison après l’école et des adultes travaillant dans des fermes.

Seymour Dopp, qui faisait partie de la faculté de l’école de la ville de Pawnee au Nebraska, a réussi à sauver 17 élèves et à les garder au chaud pour la nuit en brûlant des tas de bois stockés. D’un autre côté, un autre membre du corps professoral de l’école, Loie Royce, n’a pas pu aider les enfants à survivre. Ils se sont perdus et ont été repérés morts le lendemain. Loie, elle aussi, a perdu ses jambes à cause des engelures. (1, 2)

5.L’unité japonaise 731 a porté l’ à un nouveau niveau pendant la Seconde Guerre mondiale où elle a ouvert un prisonnier humain vivant sans anesthésie pour comprendre de meilleures façons de traiter les blessures. D’autres expérimentations à citer sont le viol, la grossesse forcée, les tests d’armes, la chambre de pression, etc.

Unité 731
(À gauche) Bâtiment sur le site de l’installation d’armes biologiques de Harbin de l’unité 731. (à droite) Shirō Ishii – Médecin militaire qui a servi comme directeur de l’unité 731. Crédits image: Masao Takezawa / Wikipedia, Akiyoshi Matsuoka / Wikipedia

L’unité 731 (1935-1945) dirigée par le commandant Shiro Ishii était l’idée originale de l’armée japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. C’était une unité de recherche biologique et chimique qui a mené des expériences horribles sur des prisonniers de guerre pour créer des armes.

La base du camp était située en Chine avec environ 3 000 prisonniers. La plupart de ces prisonniers étaient chinois, certains venant des Soviétiques et de la Mongolie. L’une des nombreuses expériences horribles a été l’expérience des engelures, car le froid était une préoccupation majeure pour les soldats pendant la guerre.

Unité 731
Crédits image: Témoignage de l’unité 731 / Amazon.in

À l’Unité 731, ils voulaient comprendre à quel point ils pouvaient endurer le froid et survivre. Certaines données suggèrent que les humains ont été emmenés à l’extérieur à des températures extrêmes pour comprendre leurs limites afin que les médecins puissent trouver le meilleur moyen de traiter les engelures.

Une autre expérience horrible a été la vivisection afin qu’ils puissent apprendre à traiter efficacement les blessures et les maladies.

Ici, une personne est délibérément poussée vers la maladie, puis les médecins ouvriraient le corps sans aucune anesthésie afin de pouvoir détecter les effets de la maladie sur le corps avant qu’il ne commence à se décomposer. D’autres expériences horribles ont été le viol, la grossesse forcée, les tests d’armes et les chambres de pression. (1, 2)

6. Le 6 décembre 1917, le SS Imo entré en collision avec SS Mont-Blanc et a laissé ce dernier détruit après une énorme explosion causée par des substances inflammables chargées dans le navire. Il a créé une tempête de feu qui a tout incinéré à quelques kilomètres, y compris 1 782 personnes, et a fait plus de 9 000 blessés.

Collision de ce navire, le SS Imo, avec le SS Mont Blanc
Une collision de ce navire, le SS IMO, avec le SS Mont-Blanc. Crédits image: Archive.org/Wikimedia

L’explosion d’Halifax est l’une des pires explosions de l’histoire humaine enregistrée. Le 6 décembre 1917, un navire norvégien, SS Imo, est entré en collision avec le cargo français SS Mont-Blanc qui transportait des explosifs brisants. L’incident a eu lieu sur le passage reliant le bassin de Bedford, près de Halifax, au Canada. L’explosion a coûté la vie à près de 1 782 personnes et a fait 9 000 blessés.

Le SS Mont-Blanc a été chargé avec 2 300 tonnes d’acide picrique humide et sec, 2 000 tonnes de TNT, 10 tonnes de guncotton et 2 000 tonnes de benzol. Le Mont blanc arrivé tard le 5 décembre de New York pour rejoindre un lent convoi rassemblé à Bedford Basin, puis partir pour l’Europe. Le SS Imo est arrivé le 3 décembre en route des Pays-Bas vers New York pour prendre des fournitures de secours pour la Belgique.

Le jour de l’incident, SS Imo a rencontré un navire venant en sens inverse du mauvais côté ouest du chenal en quittant le bassin de Bedford et en entrant dans le passage. SS Imo a pris le coin droit pendant que SS Mont-Blanc a continué à naviguer sur la bonne voie. Près de 20 minutes après la collision, Mont blanc a explosé créant une énorme vague de tempête de feu détruisant tout à quelques kilomètres. (la source)

Laisser un commentaire