10 faits moins connus sur le corps humain

Découvrir de nouveaux faits les animaux, c’est bien, mais il devient assez de trouver de nouveaux faits sur nous-mêmes. Les nouvelles découvertes sur les humains posent encore une autre question : y a-t-il plus à savoir ? Et peut-être que la réponse est oui. Aussi étrange que puisse être le sentiment, les faits sont toujours très intéressants et ne cessent de nous étonner. De l’ensemble de ces faits sur les humains, nous avons trié les connus. Tenez-vous en à la liste ci-dessous jusqu’à la fin pour connaître 10 faits moins connus sur le corps humain.

Sommaire

1. En moyenne, les humains ont autant de poils sur le corps que les chimpanzés et autres singes, mais la différence est que chez les humains, ils sont beaucoup plus courts et plus fins, ce qui rend la plupart d’entre eux presque invisibles.

Cheveux humains
Cheveux humains

Les humains ont souvent été appelés «singes nus», et cela nous sert car apparemment, nous ne semblons pas avoir de lourdes couches de poils sur le corps comme les chimpanzés et les gorilles.

Le fait est que nous avons la même densité de poils sur notre corps, mais les poils que nous avons sont beaucoup plus fins et incolores, contrairement à d’autres singes qui les ont épais et foncés.

Ces poils courts et fins sont techniquement appelés « poils vellus ». Les scientifiques ont tenté de répondre à deux des questions entourant la discussion : pourquoi avons-nous perdu les poils épais ? Et deuxièmement, pourquoi avons-nous encore les plus fins, les poils vellus ?

La réponse convenue est que c’est le résultat d’une « évolution en demi-teinte » et que les poils de vellus n’ont aucun rôle.

Cependant, certaines théories suggèrent d’autres explications. L’un d’eux suggère que nous avons les poils de vellus pour repérer les parasites. (1, 2)

2. Notre cerveau est l’organe le plus énergivore de notre corps. Ils ne représentent en moyenne que 2% de notre corps mais consomment 20% à 25% de notre apport calorique. Le pourcentage peut atteindre 60 % chez un enfant moyen âgé de cinq à six ans.

Cerveau humain
Cerveau humain

La principale forme sous laquelle notre cerveau consomme une quantité considérable d’énergie est le glucose. Le pourcentage de la consommation de calories se traduit par 350 pour les femmes et 450 pour les hommes par jour.

La majeure partie de l’énergie est utilisée par le cerveau pour aider les neurones à communiquer entre eux à travers les structures chimiques appelées synapses, qui sont présentes entre les neurones. Le le plus coûteux est le transport des ions à travers ces membranes synaptiques.

Les scientifiques disent également que la consommation d’énergie augmente également lorsque nous sommes engagés dans une tâche cognitive très difficile comme résoudre des mots croisés ou lorsque nous essayons d’apprendre quelque chose de nouveau comme jouer d’un instrument.

Curieusement, le mécanisme du cerveau utilisant un niveau élevé d’énergie n’est pas unique aux humains. Le processus a également été découvert chez de très petits mammifères. (1, 2)

3. Les cils sont de minuscules structures ressemblant à des cheveux présentes dans le mucus de nos poumons, de notre nez et d’autres parties de notre corps, et elles tournent dans une direction particulière. Si les cils commencent à tourner dans la direction opposée lorsque vous vous développez dans l’utérus, vos organes seront littéralement transposés du côté opposé de votre corps.

cils
cils

Cette condition est appelée « situs inversus ». La condition est marquée en inversant ou en reflétant les positions de tous les organes vitaux par rapport aux positions normales, néanmoins, la condition ne pose généralement aucun problème de santé et est génétique.

Après la naissance, les cils se déplacent dans une direction spécifique et donnée et remplissent également d’autres fonctions de transport du mucus et d’élimination des germes pouvant causer des infections.

Un dysfonctionnement dans le mouvement des cils provoque des infections et des problèmes respiratoires après la naissance, mais les cils se déplaçant en sens inverse avant la naissance provoqueront la transposition des organes de l’autre côté du corps que d’habitude.

Il existe trois catégories de situs inversus. La première est celle dans laquelle tous les organes internes sont transposés. Dans le second, seuls les poumons et le cœur sont en miroir. Dans le troisième cas, l’estomac, le foie et la rate sont également transposés. Les conditions sont appelées «totalis», «thoracalis» et «abdominalis». (1, 2)

4. Il n’y a pas que les lions et les zèbres qui ont des rayures sur la peau. Notre peau est également recouverte de rayures de couleurs variées, mais elles ne sont visibles que sous les lampes UV. Les rayures sont appelées « lignes de Blaschko » et couvrent notre corps de la tête aux pieds. Quelques cas de mutations génétiques peuvent rendre ces lignées visibles.

Les lignes de Blaschko
Les lignes de Blaschko

Les rayures sur le corps humain ont été découvertes pour la première fois par le dermatologue Alfred Blaschko en 1901, d’où le nom technique « Lignes de Blaschko ».

Les lignes sont invisibles dans des conditions normales, cependant, il existe des cas où des mutations génétiques rendent les rayures visibles.

Les scientifiques disent que la formation des raies de Blaschko se produit lorsque les cellules de la peau se développent de l’embryon au bébé.

Les lignes sont de forme différente. Ils suivent la forme du «V» sur le dos, tourbillonnent en «S» sur la poitrine et les côtés et sont ondulés sur la tête.

Les lignes ne sont pas inutiles. Les médecins les suivent lors de la chirurgie et coupent et cousent souvent la peau en suivant les lignes. (1, 2)

5. Il existe un os unique « flottant » situé dans la racine de la langue appelé « os hyoïde », qui n’est connecté à aucun autre os. L’os hyoïde est maintenu par des muscles et des ligaments qui se connectent à d’autres os. Il est considéré comme juste un point d’ancrage de la langue.

OS hyoïde
OS hyoïde

Cet os en forme de U se trouve au bas de la langue, devant le cou et entre la mâchoire inférieure. La particularité de cet os est qu’il n’est attaché ou articulé à aucun autre os du corps. Il est attaché aux muscles et aux ligaments qui sont fixés à d’autres os éloignés.

La principale de l’hyoïde est de fournir une structure de soutien à la langue et d’aider à la déglutition. Lors de la déglutition, l’os est constamment dans un mouvement ascendant rapide avec la langue et le larynx. (1, 2, 3)

A lire aussi : 14 faits fascinants sur le corps humain

Laisser un commentaire