Les sirènes sont-elles réelles?

Les sirènes, parmi d’autres créatures mystiques, jouent un rôle important dans la culture populaire. Mais sont-ils réels ou ont-ils existé dans le passé?

Ces créatures d’une beauté naturelle qui vivent dans les vastes océans existent dans les livres, les textes et les films depuis des centaines d’années.

Est-ce parce qu’ils étaient autrefois réels comme des dinosaures, ou sont-ils une illusion de rêve qui nous garde créatifs et alimente notre imagination?

Dans cet article, nous examinerons l’ des sirènes et déterminerons si elles sont .

Que sont les sirènes?

Une sirène assise sur un rocher près de l & # 39; océan


Les sirènes sont de belles créatures qui se composent du haut du corps d’une femme attaché à une belle queue de poisson, et elles sont apparues dans des textes depuis des centaines d’années.

Les êtres mystiques ont été décrits dans le folklore à l’Europe, l’Asie et l’Afrique.

La légende des sirènes vient des contes de Merfolk ou Merpeople.

Les Merfolk étaient connus comme des humains vivant dans l’eau; les sirènes étaient le nom des représentations féminines de ces êtres mystiques.

Les hommes étaient les hommes de l’eau.

Il n’y a aucune preuve qu’ils soient réels, comme leurs représentations apparaissent dans le folklore et la mythologie, mais il est possible que Merfolk ait existé, cependant, pas comme nous les représentons aujourd’hui.

Qu’est-ce qui définit une sirène?

Une sirène assise sur le corail sous la mer

Les sirènes ont été représentées de différentes manières à travers le monde, des créatures maléfiques séduisantes de la mer aux femmes belles et élégantes.

Les sirènes sont représentées sous deux lumières. La première est que ce sont des tentatrices maléfiques qui attirent les marins dans la mer avec leurs chansons séduisantes et leurs regards attrayants.

L’autre est qu’elles sont des femmes de la mer, comme une déesse de la mer, peintes ou représentées d’une manière belle et élégante.

On montre qu’ils sont seuls et aspirent à un homme ou à une relation et à être humains.

Ces représentations de représentations du bien et du mal se sont adaptées au fil du temps et ont été fortement influencées par les poètes romantiques germaniques et les peintres post-romantiques.

Dans la mythologie grecque, ils sont connus sous le nom de sirènes; c’étaient des créatures dangereuses qui tentaient les marins.

À quand remonte la première documentation d’une sirène?

Une sirène tirant un marin dans les mers

L’une des premières documentations de Merfolk provient d’un texte chinois écrit au quatrième siècle avant JC.

Le Shanhaijing est un texte chinois classique qui parle des bêtes mythiques, des montagnes et de la grande géographie de la région.

En Chine, «jiāorén» se traduit par des requins et est largement évoqué dans les textes médiévaux.

La première apparition de la documentation des sirènes se trouve dans le texte «Record of étranges» écrit au début du siècle de notre ère.

Les sirènes apparaissent dans l’Odyssée d’Homère écrite vers 675–725 avant notre ère, où leur chant séduisant est le tueur des hommes en mer.

C’est le premier texte littéraire qui décrit leurs chansons tentantes attirant les marins, mais dans ce poème, ils parviennent à s’échapper indemnes.

Les sirènes apparaissent également en Assyrie vers 1000 avant JC.

La légende raconte l’histoire de la déesse Atargatis et de sa transformation en sirène après avoir sauté dans un lac après avoir eu honte d’avoir tué son amant.

Elle était incapable de prendre la forme complète d’un poisson mais s’est plutôt transformée en sirène à cause de sa beauté.

Elle est connue comme la déesse Derketo dans la mythologie grecque.

À quand remonte la première observation d’une sirène?

Un lamantin qui ressemble en quelque sorte à une sirène peu attrayante

L’observation documentée la plus célèbre d’une sirène réelle a été réalisée par Christophe Colomb.

Le 9 janvier 1493, il écrivit dans son journal de bord qu’il avait été témoin de quelque chose de magique et jamais vu auparavant.

Au large des côtes de l’Afrique, Columbus a vu trois sirènes s’élever au-dessus de la surface de la mer.

Il les a décrits très différemment des contes folkloriques. Ils n’étaient pas aussi beaux et magiques mais plus simples et ressemblant à des poissons avec des visages humains.

On fait valoir qu’il s’est trompé et qu’il a en fait vu des lamantins ou d’autres créatures marines qui pourraient être confondues avec des sirènes si elles sont vues de loin.

Qui était la petite sirène?

Ariel de la petite sirène levant les yeux et rêvant de marcher sur terre

La Petite Sirène est l’une des histoires de sirènes les plus célèbres de l’histoire, après avoir été produite dans un film par Disney en 1989.

L’histoire, écrite à l’origine par Hans Christian Andersen en 1837, racontait l’histoire d’une sirène solitaire qui était prête à abandonner sa vie dans l’océan pour une véritable âme humaine.

L’histoire a été l’une des premières où un conte tragique d’une sirène s’est transformé en une histoire avec une fin heureuse, et c’est peut-être le conte de sirène le plus célèbre au monde.

C’était l’une des premières histoires à montrer qu’une sirène était naïve et innocente, contrairement à la plupart des autres représentations de tentatrices séduisantes.

Il y a une statue de sirène à Copenhague, au Danemark, où l’histoire a été écrite, et c’est un monument populaire pour les touristes à visiter.

En conclusion

Il ne fait aucun doute que la fascination des sirènes continuera à se transmettre de génération en génération.

Mais la question de leur existence est inconnue et suggère qu’il y a peut-être eu des observations ou des textes qui les décrivent, mais ce n’est pas une preuve solide pour suggérer qu’elles existent.

Une autre théorie est que les Merfolk auraient pu exister à travers le folklore, mais ce n’est pas parce qu’ils vivaient au bord de la mer qu’ils ressemblaient à une créature mi-poisson mi-humaine.

Il se pourrait que les descriptions aient été interprétées plusieurs années plus tard pour dépeindre une créature .

Bien qu’ils vivent dans des contes folkloriques, il n’y a pas de preuves suffisamment solides pour suggérer qu’ils existent dans la vraie vie.

L’observation documentée la plus célèbre d’une sirène a été réalisée par Christophe Colomb en 1493, au large des côtes de l’Afrique.

Laisser un commentaire